Le processus pour devenir chauffeur VTC

Le VTC est un secteur qui noue avec le succès. Il n’est pas surprenant à cet effet que le nombre de personne souhaitant appartenir à cette communauté augmente de jour en jour. Quelles sont les démarches à faire pour devenir un chauffeur VTC d’après la Loi Tourisme du 22 juillet 2009.

Obtenir une carte professionnelle VTC

L’obtention d’une carte professionnelle VTC est la seule voie pour toute personne souhaitant évoluer dans le secteur. Pour la demande, l’individu doit se conformer à ces différents points :

  • Présenter un Permis de conduire B en cours de validité depuis plus de 3 ans ;
  • Bénéficier d’une Attestation d’aptitude physique délivrée par la Préfecture ;
  • Avoir un casier judiciaire vierge volet B2 ;
  • Réussir à l’examen de chauffeur VTC, qui se déroule dans un centre de formation agréé.
  • Maitrise de la prévention et secours civiques de niveau 1

Seule la préfecture du département du domicile a la capacité de délivrer la carte professionnelle VTC avec la signature du Préfet. La délivrance s’effectue 8 semaines après accusée de réception de la demande écrite. Ceux qui ont rempli toutes les conditions peuvent espérer avoir la carte professionnelle.

D’autres critères sont nécessaires pour être apte à exercer la profession de chauffeur VTC à savoir avoir quelques connaissances en anglais ; avoir la capacité de tenir une conversation avec les personnes de nationalité étrangère ;  avoir une petite maîtrise du secteur touristique plus précisément a la capacité de concocter un itinéraire touristique ou thématique en fonction des besoins de chaque  client ; proposer une assistance et de l’aide au client dans ses distinctes démarches et demandes. Enfin le véhicule qui sera utilisé doit être affilé à une compagnie d’assurance pour permettre une protection maximale dans le cadre d’un éventuel litige et pour travailler dans la légalité.